Insolites

Faits divers 2018

Octobre-Novembre-Décembre 2018

en attente…

Juillet-Août-Septembre 2018

    • Le chanteur d’un groupe musical a été interpellé par les autorités car il portait des tenues de scène qui s’apparentent à celles des militaires.
    • La Commune Urbaine de Sambava prévoit de mettre à la fourrière les chèvres en errance dans la ville.
    • Lors d’une attaque à mains armées chez des particuliers, un enfant de 12 ans de la famille a pu se cacher et alerter ensuite la police municipale située à quelques kilomètres de sa maison.
    • Le service des abattoirs d’un village de la Région SAVA été fermé par les autorités sanitaires car il était installé trop près des toilettes publiques.
    • Il y a actuellement un millier de détenus liés à des vols de vanille à la prison Ambatoratsy Antalaha.
    • Après la victoire de l’équipe de France de football lors de la finale du Mondial, plusieurs minibus et 4×4 remplis de supporters ont improvisé un tour de ville pendant la nuit à Sambava.
    • Un couple s’est violemment disputé à cause des différences de pronostics lors de la finale du Mondial, les voisins ont dû intervenir pour détendre l’atmosphère.
  • Suite à des pannes répétées de courant à Sambava, des mécontents se sont montrés menaçants envers la société Jirama lors de leur intervention dans les médias. Afin d’éviter les débordements, les autorités locales ont dû sécuriser les installations de la société Jirama et les stations-services en y envoyant des militaires et des policiers.

Juin 2018

    • Un guérisseur originaire d’Ambatondrazaka en tournée dans la Région SAVA propose de soigner les victimes de sortilèges en tous genres. Un de ses services consiste à annihiler les menaces de foudroiement perpétrées par des sorciers.
    • Trois malfaiteurs ont attendu le départ des clients tard dans la soirée pour braquer un bar. Mais ils n’ont pas remarqué qu’une caméra de surveillance a filmé toute la scène. Affaire à suivre…
    • Un tricycle motorisé du type Bajaj a été garé pendant plusieurs jours dans un coin de rue à Antaimby Sambava. Personne n’a osé toucher à ce Bajaj manifestement abandonné jusuq’à l’intervention des enquêteurs de la Police Municipale.
    • Un avion de la compagnie Air Madagascar avec des passagers embarqués depuis la capitale n’a pas pu atterrir à l’aéroport de Sambava à cause des mauvaises conditions météos, il a dû continuer sur Nosy Be.
  • Suite à l’interpellation par la gendarmerie d’un planteur de vanille pris en flagrant délit de récolte de vanille immature à Anjangovèratra Sambava, une centaine de personnes, munies d’armes blanches pour la plupart, sont venues réclamer la libération de leur proche. La gendarmerie a dû relâcher le contrevenant et remettre la totalité de la vanille initialement confisquée.

Mars-Avril-Mai 2018

    • Un voleur de brède « mafana » a échappé de justesse à une vindicte populaire. Les villageois l’ont finalement laissé partir à condition qu’il traverse la forêt avoisinante, plutôt hostile, pour regagner le sentier le plus proche se trouvant à plusieurs km.
    • Un chauffeur de taxi-brousse en état d’ivresse à Sambava a été accompagné manu militari au commissariat par les passagers.
    • Lors d’un contrôle routier, la police a dénombré 29 passagers dans un taxi-brousse censé transporter 18 au maximum.
    • Dans une commune rurale d’Andapa, un bananier a pu produire sept régimes à la fois au lieu d’un seul habituellement.
  • Un des voleurs de vanille verte dans une commune rurale de Sambava a égaré son briquet portant ses initiales sur les lieux du vol. Les villageois ont pu alors facilement retrouver les apprentis malfaiteurs.

Février 2018

    • Lors de la St Valentin, un mari a eu la fâcheuse idée d’offrir à sa femme un réchaud à charbon de bois pour la cuisson des aliments. Les riverains ont dû s’interposer pour atténuer la colère de la conjointe.
    • La population de Sambava a remarqué que lors du récent passage d’un ministre dans la région, miraculeusement il n’y avait eu aucune panne d’électricité en ville.
    • Un brigand repenti originaire du Sud s’est installé dans la SAVA pour proposer ses services : neutraliser les voleurs de vanille à partir d’une méthode basée sur la sorcellerie, une pratique qu’il prétend maîtriser quand il était du côté obscur de la Force.
    • Un bouvier a fait passer une annonce pour signaler la disparition de ses zébus, il a précisé leurs signes particuliers et…leurs surnoms pour les interpeller.
    • Arrivé à destination, le conducteur d’une moto s’est aperçu qu’il a égaré sur la route Antalaha-Sambava une sacoche contenant une robe de magistrat.
  • Un ministre en mission dans la SAVA a pris un taxi tricycle Bajaj pour rejoindre sa chambre d’hôtel depuis son lieu de culte. Le chauffeur ayant reconnu le haut responsable n’a pas osé faire du surcharge.

Janvier 2018

    • Un sénateur et un ministre élus dans la SAVA actuellement en désaccord se sont rencontrés par hasard dans un magasin et ont failli se battre devant leurs électeurs.
    • Pour des raisons encore inconnues, deux groupes de jeunes composés chacun de plusieurs dizaines de collégiens se sont donnés rendez-vous sur un bout de piste de l’aéroport de Sambava pour se battre à mains nues. La police municipale est intervenue à temps pour éviter le crash clash.
    • Le sénateur élu à Vohémar a fait savoir qu’il s’est fait piraté son compte mail et son compte facebook. Des investigations sont en cours pour élucider ce mystère.
    • Après un vol de moto à Sambava, un jeune garçon a pu semer ses poursuivants pendant 6 heures de raid avant d’être attrapé.
    • Lors d’une cérémonie religieuse dans un lieu de rassemblement chrétien dans la SAVA, une bouteille de boisson sucrée achetée dans le commerce  contenait de l’eau plate. Les adeptes ont attribué ce fait inhabituel à un phénomène surnaturel.
    • Le Service de l’Intendance de la mairie de Sambava a commis une légère erreur en autorisant deux événements différents à avoir lieu au même endroit et au même moment.
  • En attendant l’heure de son procès prévu dans l’après-midi à Antalaha, un accusé mis en garde à vue la veille à Sambava a déjeuné avec les policiers à midi. Il a discrètement mis les voiles pendant la pause.

Faits divers 2017

Décembre 2017

    • Afin d’avoir un avis éclairé du maire de Sambava qui était en déplacement, des manifestants qui s’opposaient à un démantèlement de stands au bord d’une rue sont allés à l’aéroport pour l’accueillir, mais le maire n’était pas dans l’avion.
    • Une annonce à la radio stipule qu’un lycée privé à Andapa recherche un surveillant général sain de corps et d’esprit.
    • Dans le village Ambalabe Antalaha, les enfants d’un chef de famille menacent de porter plainte contre quiconque donne ou vend de l’alcool à leur père qui a tendance à boire sans modération.
    • Dans un village de Sambava, une adolescente qui avait emménagée avec un homme mûr est tombée amoureuse d’un jeune homme de 19 ans. Ils se sont alors enfuis dans la forêt avoisinante pour vivre leur idylle.
    • Un particulier a volé de la vanille préparée de son voisin. Les riverains ont pu facilement repéré le domicile du coupable grâce à l’arôme de vanille parfumant ses vêtements séchés au soleil.
    • Une association qui milite pour une meilleure intégration des homosexuels et des travestis malgaches dans la société vient d’être créée dans la SAVA.
    • Au cours d’une altercation, un vigile d’une entreprise privée de Sambava est tombé dans les pommes suite à un coup de poing d’un employé. La crédibilité de l’agent de sécurité a aussi pris un sacré coup.
    • Une jeune maman originaire d’Andapa a fait une annonce à la radio à Ankoalabe Antalaha pour donner son bébé de 2 mois car elle ne pourra pas s’en occuper pour des raisons de santé. Plusieurs familles se sont rapidement présentées à la station radio pour proposer de prendre en charge le bébé.
    • Un jeune garçon conduisant sans permis dans le village de Bemanevika a accéléré au lieu de freiner, le véhicule 4×4 s’est invité chez un riverain en passant à travers un mur en brique, un vrai tout terrain. Aucun dégât corporel n’est à déplorer.
  • Une agence matrimoniale spécialisée dans la mise en relation entre une femme malgache vivant dans la région SAVA et un ressortissant français vivant de préférence en France vient de  s’installer à Sambava.

Novembre 2017

    • Après avoir été contrôlé par la police, un motocycliste sans papiers était reparti à pied chez lui pour les récupérer. Pour diverses raisons, il n’a pu revenir qu’en fin de journée. Les policiers ayant terminé leur journée avaient déjà quitté les lieux, abandonnant la moto en bord de route. Un passant a alors essayé d’embarquer la moto, mais le propriétaire a pu l’interpeller à temps.
    • L’école primaire du village d’Ambarabaha Ambohimitsinjo Sambava étant toujours  en piteux état depuis le cyclone Enawo, les élèves vont quotidiennement  à pied à l’école du village voisin qui se trouve à…4 km.
    • Il y a de plus en plus souvent d’embouteillage à Sambava, parfois jusqu’à 20h.
    • Lors du carnaval organisé pendant la phase d’ouverture de Coco Festival à Sambava, quelques filles exhibaient leur poitrine couverte de deux moitiés de noix de coco à la place d’un soutien gorge. Mais pour une des filles, une attache a craqué sous le regard médusé amusé des festivaliers.
    • Les agents de la police municipale de Sambava ont pu attraper des pickpockets grâce à une nouvelle technique de camouflage, ils portaient des vêtements de travail similaires à ceux d’un ouvrier.
  • Après avoir surpris sa femme en flagrant délit d’adultère, le mari, muni d’une arme à feu, a obligé son épouse et l’amant à marcher pieds nus dans les rues à Antalaha.

Octobre 2017

    • En cette période de saison pesteuse, la mort de 4 personnes en l’espace de quelques jours dans un village de Sambava a semé la panique. Mais compte tenu de la triste réputation du village, la thèse d’empoisonnement délibéré est privilégiée.
    • Deux escrocs ayant sévi dans la SAVA au mois de septembre ont été appréhendés à Toamasina. Un des opérateurs économiques victimes d’escroquerie s’est engagé à payer les frais de transport des membres de force de l’ordre pouvant accompagner les prisonniers jusqu’à Sambava. Ils sont alors arrivés par avion.
  • Pour des raisons d’hygiène alimentaire, la police municipale a décidé de saisir et détruire les plats culinaires non recouverts ou moisis mis à la vente dans les marchés populaires. La municipalité ressemblait alors à un restaurant « gastro » pendant quelques heures avant la destruction des aliments douteux.

Septembre 2017

    • Des consommateurs d’alcool fréquentant régulièrement les bars ont décidé d’arranger une partie de la route communale non éclairée de Sambava. Ils espèrent ainsi ne plus tomber dans des nids de poules ou des flaques d’eau lorsqu’ils marchent  en état d’ivresse la nuit.
  • Vu le nombre croissant de chiens errants dans la ville de Sambava, la municipalité a eu l’intention d’utiliser une méthode expéditive pour s’en débarrasser. L’association des défenseurs de chiens avait alors manifestée leur désaccord à travers une marche en ville avec leurs fidèles amis. Mais les chiens errants ont tellement aboyé ce jour là que les riverains ont pu facilement les repérer et les débusquer.

Août 2017

    • Dans un marché populaire de Sambava, sous le regard ébahi des passants, un policier municipal et un chauffeur de taxi tricycle Bajaj se sont battus à mains nues.
    • Un chef religieux d’une commune rurale de la SAVA a gagné une somme de 14 000 000 ariary (3900 €) au Casino de Sambava.
  • Des apprentis faux-monnayeurs ont essayé d’écouler de simples photocopies de billets de banque.

Juillet 2017

    • Dans la Circonscription Scolaire de Sambava, le plus jeune candidat à l’examen du BEPC n’a que 9 ans.
    • Quelques jours après avoir fêté en grande pompe l’acquisition de leur maison, un couple a été mystérieusement pris de malaise. La femme n’a pas survécu. Personne n’a pu savoir ce qui s’est réellement passé.
  • La gendarmerie a démantelé un réseau de bandits de grands chemins dans la SAVA, la personne la plus âgée du gang est une mamie d’environ…60 ans.

Juin 2017

    • Un homme d’une trentaine d’années a donné des spectacles de magie dans toute la région SAVA. D’après les témoignages, il est capable d’avaler une couleuvre un serpent.
    • Un riche planteur de vanilles âgé de 59 ans et originaire d’une commune rurale de la SAVA a fait diffuser sur les ondes radios qu’il cherche à se marier avec une femme d’environ 40 ans, de teint plutôt clair, non alcoolique, n’aimant plus danser le « kawitry » et, surtout, prête à vivre une vie paysanne au rythme des saisons de la vanille. Dès le lendemain à 5h du matin, une longue file indienne composée d’environ 70 femmes de 19 à 58 ans s’est présentée devant son lieu d’accueil dans la ville de Sambava.
    • Deux hommes s’autoproclamant guérisseurs ont réussi l’exploit à remettre d’aplomb quelques malades à Andapa. Mais dès que l’occasion s’est présentée, ils se sont enfuis avec les bijoux  d’une riche « patiente » qui les a hébergée.
  • Un arrêté municipal stipule qu’il est désormais interdit aux chauffeurs de taxis de Sambava de porter un débardeur et de mâcher du khat au volant.

Mai 2017

    • Sur certaines routes secondaires de Sambava, les villageois ont posé des troncs d’arbres au niveau des points d’accès pour limiter la vitesse des véhicules. Mais les fans de moto cross étaient bien contents d’avoir trouvé de nouveaux défis à relever.
    • De la vanille volée était cachée dans les locaux d’un hôpital public rural de la SAVA. Les villageois ont manifesté leur manque de confiance aux autorités locales. Le maire a alors décidé de démissionner sur le champ pour calmer la foule.
    • Au début des épreuves du CEPE blanc dans une commune rurale de la SAVA, les surveillants ont remarqué qu’il manquait une trentaine de sujets de la discipline Malagasy. L’épreuve de Malagasy prévue le matin et celle de Français prévue l’après-midi ont dû être interverties.
    • Aux environs d’Antalaha, lors d’un contrôle routier, la police a découvert de la vanille volée dans un sac de voyage. Les policiers ont alors demandé à fouiller aussi tous les sacs à main. Mais lorsqu’une dame a ouvert son sac rempli de vêtements intimes, les passagers ont éclaté de rire et les forces de l’ordre ont préféré interrompre l’opération.
  • Dans un souci de rentabilité, les taxis motos de Sambava qui arrivent à éviter les agents de la circulation transportent jusqu’à 3 personnes à l’arrière.

Avril 2017

    • La gendarmerie de Sambava a arrêté des voleurs de vanille lors du transport du butin dans une ambulance.
    • Entre Andapa et Sambava, afin de limiter la circulation de vanilles volées, les villageois ont instauré des comités de vigilance pour fouiller les véhicules au niveau des barazy (barrières de contrôle). Après plusieurs contrôles, certains automobilistes s’aperçoivent qu’il leur manque parfois des affaires personnelles dans leurs coffres : ils ont été victimes de vols lors des fouilles !
  • Une station service a été victime d’un hold-up dans la SAVA. Le lendemain, les grands magasins ont tout simplement décidé de fermer temporairement leurs portes.

Mars 2017

    • À Sambava, un officier de gendarmerie a été victime d’un cambriolage à mains armées à son domicile. Il a reconnu l’un des cambrioleurs : un autre membre de force de l’ordre…en activité !
    • Un chanteur originaire de la SAVA a dû faire un démenti le concernant suite aux actes de cambriolage perpétrés par un autre chanteur portant le même nom.
    • Au cours des préparatifs de voyage des autorités gouvernementales à Maroantsetra, les éminents passagers ont dû patienter sur le tarmac car le pilote a disparu pendant un petit moment : il était parti déjeuner, et accomplir ce qui s’ensuit !
    • Le lendemain du passage du violent cyclone  Enawo, un jeune a essayé de mobiliser les personnes présentes à la gare routière de Sambava pour participer à la journée internationale des femmes à Andapa. Les riverains ont très mal pris ce manque de compassion pour les sinistrés et le jeune a échappé à une vindicte populaire.
    • Un individu s’autoproclamant roi de la SAVA a annoncé dans les médias que, d’après ses rêves, la région n’a rien à craindre du cyclone Enawo. Le lendemain de ces déclarations, la région était ravagée. La notoriété du notable n’est plus ce qu’elle était.
    • Pendant le passage du cyclone dans une commune rurale de Sambava, le toit d’une maison dans laquelle se trouvait une veillée funéraire a été arraché. La famille a alors enterré le plus rapidement possible le défunt sous des vents à plus de 100 km/h.
  • Johane Beauséjour, dont la mère est d’Antalaha, a été sacré champion du monde en boxe…arabe, oui ça existe. Pour voir ses titres prestigieux dans des combats plus connus (kick-boxing, boxe muay thaï,…), consultez ce site. Un gars d’Antalaha, vivant en France, mettant K.O. un slovaque lors d’un combat en Jordanie, on dit simplement « bravo l’artiste » !

Photos

  • Insolite Ankoalabe Antalaha news
    Peugeot 404 - Ankoalabe - Antalaha.

Fait divers année 70 : Moasibe

Extrait Moasibe